06/06/2006

rendez-vous: Entre deux buts (cycle de deux expositions au comptoir du livre)

Il est sans doute difficile aujourd’hui, voire impossible, de parler de football en ne s’invitant pas à une guerre de tranchées. En somme, il y a les «pour» et les «contre»; les fans, les supporters et les autres, les indifférents, les virulents, les dégoûtés, La place qu’a prise le football sur la scène nationale et internationale est incontestable. Ce que nous nous proposons de faire c’est de remettre le jeu, l’inutile, le plaisir, les émotions, l’expression de l’agressivité, de la créativité gratuite et le reste (le politique, l’économique, le médiatique) dans un autre ordre ou plutôt dans le désordre, celui de la mémoire. Car n’en déplaise aux critiques de tout bord, le football est au départ une pratique et non un spectacle, un espace, un terrain qui nous renvoie à la prédominance de la sensation, parfois vivace dans le temps. C’est-à-dire à un ensemble de formes et de gestes pourvoyeurs de mémoire, à un langage. Donc parler de ces petits et grands moments de foot. Les renommer, comprendre la place qu’ils occupent dans notre mémoire quand ils furent justes et beaux (limpides, harmonieux) ou injustes, douloureux. Les utiliser pour ouvrir l’espace poétique qu’ils contiennent. Notre objectif sera donc de déborder une réalité sur-médiatisée, spectacle aux règles et à l’économie qui semble ne plus offrir que des évidences. D’où l’envie d’y « regarder de plus près », creuser notre mémoire, retrouver la trace de gestes, le souvenir de lieux. L’occasion de parler du plaisir de jouer au foot mais également de dépasser les clichés du « pour ou contre le foot », d’y voir autrement des terrains établis ou de fortune, de revisiter des images tant de fois regardées, d’y « voir autre chose ». Première exposition du 24 juin au 15 juillet. Entre deux buts (première mi-temps).Carte blanche à Jacques Faton et aux éditions Pontos et Kiasma. Quelques photos de goals glanés en Afrique et en Europe à l’occasion de la sortie de deux publications « Bess Bobu » et « Entre deux cadres » et d’une affiche narrative « CAN 86 ». (Editions Pontos et Khiasma). La publication « Entre deux cadres » est soutenue par la Commission communautaire française. Seconde exposition du 2 septembre au 8 octobre 2006. Entre deux buts (seconde mi-temps). Exposition collective en réponse à la première exposition de juin 2006 à la galerie du Comptoir. L’exposition propose quelques ballons crevés, une coupe du monde trouvée sur un marché de Ouagadougou, quelques images d’un miracle, quelques dessins retraçant la mémoire de phases de jeu.Cette exposition sera accompagnée de projections vidéo diffusées en boucle « Bess Bobu » (20 min) et « Entre 2 cadres » (20 min) relatant le football au quotidien dans les rues de Dakar et du nord . Un film reprenant quelques séquences de dessins animés réalisés par des enfants de Bujumbura,Tunis, Bruxelles et Liège.

22:45 Écrit par damienbreucker dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |